Vie quotidienne

Bébé malade, maman angoissée

Petit Bonhomme a sept mois, et pour la première fois, il a été malade. C’était la semaine dernière.

Tout a commencé mercredi matin, au réveil. Nez qui coule, toux, … Pas de doute, mon bébé avait attrapé un rhume, le même que j’avais depuis trois jours.

J’appelle illico presto la pédiatre. La secrétaire me dit : Il n’a pas de fièvre ? Il a bien mangé ? Alors sérum physiologique et rappelez demain si ça ne va pas.

Ok. Je pensais qu’il fallait être réactive et le faire consulter au plus tôt. Je me trompais.

Petit Bonhomme a une petite forme toute la journée. Le soir, la fièvre arrive. Et Petit Bonhomme est grognon. Je sens venir la mauvaise nuit.

Minuit, bébé gémit. Il est brûlant. 39,5 !!! Et cela ne fait pas encore six heures depuis la prise de Doliprane. Je le mets nu et j’appelle directement le 15.

Au bout de dix minutes, j’ai le médecin qui me conseille de lui mettre des glaçons, dans une poche plastique dans un linge, sur l’aine (entre la cuisse et ses parties génitales). Et puis de contrôler régulièrement et de rappeler si ça ne va toujours pas.

Je réveille chérie pour qu’elle m’aide. Petit Bonhomme est nu par terre, pleurant de façon désespérée. L’une de nous tient les glaçons, l’autre essaie de lui faire boire. Évidemment, à ce moment, il ne veut pas boire, ni eau ni sein.

Je contrôle à nouveau la température. 39,9 !!! Je rappelle le 15. Et là commence une attente interminable sur la petite musique agaçante du numéro d’urgence. Bébé ne va pas bien, il refuse de s’hydrater, il vomit. Et moi je ne peux qu’attendre en me demandant qu’est ce qui peut être plus urgent que mon bébé malade pour que le médecin prenne autant de temps avant de me répondre.

J’ai attendu 45 minutes. Entre temps la fièvre était redescendue et Petit Bonhomme avait enfin accepté de prendre le sein. Le médecin me dit : surtout n’hésitez pas à rappeler. Oui, il est gentil le monsieur, mais bon, pour écouter de la musique, j’ai déjà le numéro du service technique de mon promoteur immobilier.

Après une fin de nuit à dormir que d’un seul oeil, j’appelle à nouveau la pédiatre. La secrétaire me dit : il a mangé ? Donc ça va. Attendez au moins 24h de fièvre.

J’ai dû insister pour avoir un rdv. Je n’ai pas retenu le nom du virus. Je n’ai pas eu besoin d’utiliser les médicaments prescrits. Mais au moins, je savais que je les avais au cas où, et j’ai été rassurée.

Première maladie, première grosse angoisse de maman. J’espère qu’il ne retombera plus malade avant longtemps.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *